L’après-soleil est-il une invention marketing ?

L’après-soleil est-il une invention marketing ?

Article précédent

Placés à côté des crèmes solaires dans nos pharmacies, vous n’avez pas sans doute échappé à l’appel des soins après-soleil. Censés permettre de nous remettre de nos coups de soleil et échauffements plus rapidement, les après-soleil ont le vent en poupe l’été. Mais l’après-soleil est-il vraiment efficace ou n’est-ce qu’une simple invention marketing destinée à faire passer une crème corps hydratante pour un indispensable ? Nous avons mené l’enquête !

Après soleil : quelles sont les raisons de sa popularité ?

Le culte de l'ultra-bronzage... dépassé ?

Pour connaître les raisons de l’apparition de l’après-soleil, il faut opérer un saut dans le temps. 

 

Au 19ème siècle, la mode de la peau claire prévaut. C'est un moyen pour les classes aisées de se distinguer des classes laborieuses dont le teint est hâlé du fait de leurs activités manuelles en plein-air. Ce n’est qu’au début du 20ème siècle, avec l'arrivée des congés payés, que le bronzage se popularise. Si l'on revient bronzé de ses vacances, c'est que l'on a pu en prendre. Les centres UV se multiplient, tout comme les incitations à toujours plus bronzer. En 1936, Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, met au point la première crème solaire, la fameuse Ambre Solaire. Dans les années 1970, les premières cabines UV apparaissent. La course au sur-bronzage commence.

 

Il faudra plusieurs dizaines d’années pour que les consommateurs prennent conscience des méfaits du soleil sur la peau. Dans les années 2000, la prévention se fait plus omniprésente, et l'on commence à observer les effets du vieillissement sur une partie de la génération des années 1970-1980 qui s'est trop exposée. Aujourd’hui, la crème solaire est formulée pour assurer une véritable protection contre les rayons UVA et UVB et les publicités ne vantent plus les mérites du bronzage à tout prix. Les Français sont mieux informés sur la nécessité de se protéger du soleil. Le hâle se veut plus discret, et plus progressif. Un produit tire alors son épingle du jeu : l'après-soleil.

Le rôle de l'après-soleil évolue

À la fin des années 1970, et surtout pendant les années 1980, arborer un bronzage brun, tout au long de l'année, devient un canon de beauté. L'après soleil est avant tout un prolongateur de bronzage, permettant de faire le pont d'une exposition à l'autre. Aujourd’hui, l’après-soleil est présenté en tant que produit complémentaire à la crème solaire, qui aide à prolonger le bronzage tout en ayant des vertus apaisantes, réparatrices et hydratantes. De nombreuses marques, naturelles comme conventionnelles, proposent ainsi leurs produits après-soleil.

L’après soleil est-il vraiment utile ?

Pourquoi mettre de l’après-soleil ? Même avec une protection solaire, l’exposition aux rayons UV peut détériorer la peau. Les UVB peuvent causer des coups de soleil ou brûlures qui accentuent le risque d'apparition de mélanomes, tandis que les UVA pénètrent plus profondément dans la peau et endommagent les fibres de collagène et d’élastine. Fragilisée, la peau s'assèche, se déshydrate, et vieillit plus vite.

 

C'est pour ces raisons qu'il est essentiel d'appliquer un soin hydratant après une exposition au soleil. C’est ici qu’intervient l’après-soleil qui a en effet toute son utilité pour apaiser et hydrater la peau. Mais que contiennent-ils en général :

  • Des actifs hydratants, comme l'aloe vera ou la glycerine
  • Des actifs relipidants, comme des huiles végétales, du beurre de karité
  • Des actifs apaisants, comme des actifs d'algue, du rhamnose ou divers actifs anti-inflammatoires
  • Des ingrédients occlusifs pour limiter la perte en eau, malheureusement bien souvent peu recommandables comme de la paraffine

 

Un après-soleil présente souvent une texture plus fraîche qu'une crème classique, ce qui soulage les échauffements dès la première application.

 

Cependant, tous les après-soleil ne se valent pas. En effet, certains d’entre eux ne sont formulés que pour une action hydratante et apaisante uniquement en surface. Sur le court terme, ils apportent un peu de réconfort à la peau, mais ne vous protègent pas du vieillissement cutané prématuré.

"Par rapport à une crème classique, l'après-soleil contient souvent plus d'actifs hydratants, relipidants, apaisants, ainsi qu'une texture fraîche qui soulage à l'application."

Quand doit-on appliquer un après soleil ?

L’après-soleil s’applique dans les heures qui suivent l’exposition, de préférence sur une peau propre et sèche. Il faut éviter d'en appliquer entre deux expositions, car il ne fait pas bon ménage avec le soleil, comme toute crème classique. 

Abonnez-vous à la newsletter !
10% offerts sur votre première commande.
1 mail par semaine pour mieux comprendre sa peau.

Pour savoir si un après-soleil suffit, vous devez aussi distinguer l’échauffement du coup de soleil ou de la brûlure. L’échauffement survient après une exposition au soleil et se manifeste par un rougissement de la peau indolore qui disparaît généralement dès le lendemain (si celle-ci est hydratée). Le coup de soleil survient lorsque la peau est rouge et chaude au toucher, elle peut picoter, gratter ou peler. Enfin, on parle de brûlure lorsque la peau est très rouge et douloureuse, et que la personne présente aussi des maux de tête, nausées, ou de la fièvre. Cette brûlure dite du second degré peut être superficielle, si le derme est resté sensible, ou profonde s'il est devenu, blanc, insensible, car endommagé.

 

 

Dans le cas d’un simple échauffement ou d’un coup de soleil léger, l’application d’un après-soleil contribue à une récupération plus rapide. S’il s’agit d’une brûlure, l’après-soleil ne sera pas du tout suffisant et il est recommandé de consulter un médecin très rapidement.

Quel soin après soleil choisir ?

Si vous voulez réconforter votre peau après une exposition solaire, vous devez choisir un après-soleil contenant des actifs hydratants et nourrissants comme l’aloe vera, l’acide hyaluronique, le beurre de karité… Lait, baume, lotion, gelée, fluide, spray ou crème, vous avez l'embarras du choix côté texture. Soyez attentifs à leur composition !

 

Voici quelques références que nous vous conseillons :

  • Pour une texture crème : la crème Porphyral de Pileje est un bon réparateur des couches superficielles de l'épiderme, grâce à son alliance de beurre de karité, d'aloe vera, d'huile de bourrache et surtout d'algue réparatrice Porphyral HSP. Son petit format la rend plutôt utile pour le visage ;
  • Pour une texture lait : le Lait A-derma à l'avoine Rhealba est un après-soleil efficace à la composition plutôt propre ;
  • Pour une texture gelée : la gelée rafraîchissante Cattier est intéressante, mais, comme toutes les gelées, elle contient un pourcentage élevé d'alcool qui assure le côté frais

Est-ce que la Biafine est un bon après soleil ?

La Biafine est un après-soleil culte. Son efficacité, peu discutable, lui vient de son principe actif (la trolamine) et de la paraffine qui, avec son effet occlusif, ralentit la perte en eau. Il est important de préciser que la Biafine a un statut médicament. Elle n'est commercialisée qu'en pharmacie. D'autres versions, moins dosées, comme la Cicabiafine, avec le statut de cosmétique, existent. La Biafine est efficace pour soulager en immédiat, mais ne permet pas de réparer sur le moyen-terme. La Biafine est parfois décriée à cause de sa composition présentant plusieurs parabens suspectés par l'Union Européenne d'être des perturbateurs endocriniens.

Peut-on remplacer un après soleil par une crème ou une huile classique ?

Tout dépend du niveau d'échauffement.

  • En cas de brûlure, il vous faut de toute façon consulter un médecin ou un pharmacien.
  • En cas de coup de soleil, l'après-soleil sera plus adapté car il contient des actifs apaisants que la crème ne contient pas forcément. 
  • En cas d'échauffement, une crème classique peut suffire sur le court terme. Pour le visage, dans le cas d’un simple échauffement, vous pouvez également remplacer votre après-soleil visage par notre huile SOS équilibrante, prisée pour des réparations post exposition soleil car elle est très dosée en probiotiques et contient 7 huiles végétales précieuses dont de l’huile de chanvre anti-rougeurs et apaisante.

 

Peut-on faire son après-soleil soi-même ?

De nombreuses recettes sont disponibles sur Internet pour réaliser un après-soleil naturel chez soi avec quelques ingrédients. Pour un après-soleil simple et naturel, le gel d’aloe vera pur peut être appliqué comme vous le feriez avec votre crème. Vous pouvez aussi opter pour des recettes un peu plus élaborées. Par exemple, cette recette d’après-soleil embellisseur disponible sur le site de Madmoizelle en mélangeant 30 ml de gel d’aloe vera frais régénérant et apaisant, 10 ml d’huile de carotte effet bonne mine et 10 ml d’huile de chanvre riche en vitamines.

Prendre soin de sa peau après le soleil

D’un prolongateur éternel de bronzage, présenté comme solution miracle pour un teint hâlé toute l'année, l'après-soleil s'est progressivement mué en soin réparateur post exposition. Celui-ci doit contenir des actifs hydratants, relipidants, apaisants pour se différencier réellement d'un soin classique. Mais faut-il encore rappeler que le meilleur après-soleil reste une exposition prudente, mesurée, progressive et surtout d'accompagnée une protection solaire puissante ?

La sélection :
La marque :
Image la marque

Notre mission : Rééquilibrer naturellement votre peau. Pour cela, nous formulons des soins bio, aussi sûrs que sains.

Sur le même sujet

LIVRAISON 72H OFFERTE

Dès 45€ d'achat en France

-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE

Rejoignez la newsletter Krème : conseils, actus, offres : rejoignez l’aventure et recevez -10% par e-mail.