Effets du soleil sur la peau : 5 conseils pour une peau saine !

Effets du soleil sur la peau : 5 conseils pour une peau saine !

Écrit par Juliette Lailler le

Loin de nous l’idée de diaboliser le soleil ! Son apport en vitamine D nous est tous vital : cette vitamine joue un rôle clé pour notre organisme, notamment en fortifiant les os et les dents. Le soleil et sa lumière agissent aussi sur le moral en sollicitant les hormones du bien-être. Pour la peau, il a une action anti-inflammatoire et peut ralentir certaines maladies cutanées comme le psoriasis. Mais les rayons ultraviolets du soleil apportent aussi leur lot de risques, en particulier la survenue de cancers cutanés. C’est en comprenant les bouleversements que vit la peau au soleil qu’on peut minimiser ses conséquences : mélanomes précoces, lupus ou herpès solaires, « effet rebond » avec poussées d’acné à la rentrée, apparition de taches, desquamation intense… tout n’est pas rose sous le soleil !

 

Conseil n°1 : protéger, protéger, protéger

S’il ne devait y avoir qu’un seul conseil, ce serait celui-là. Sur le corps comme le visage, la protection solaire est capitale pour :

  • éviter la survenue de coup de soleil ;

  • prévenir l’apparition de mélanomes et de cancers de la peau ;

  • limiter l’hyperpigmentation, avec les taches de soleil et les taches brunes au niveau des cicatrices de boutons qui vont se colorer définitivement au soleil (appliquez localement un surplus de protection solaire SPF 50+ sur toutes ces cicatrices).

Note : n’appliquez pas de traitements contre l’acné à base de rétinoïdes ou cyclines, ainsi que des produits cosmétiques contenant du rétinol, des AHA ou des huiles essentielles avant de vous exposer au soleil car ils sont photo-sensibilisants. Ils peuvent provoquer des réactions parfois irréversibles (brûlures, rougeurs, taches…).

Au-delà de ces conséquences esthétiques, les rayons UVA et UVB jouent un rôle majeur dans la survenue de cancers cutanés, notamment des mélanomes, en modifiant l’ADN des cellules endommagées et en produisant des radicaux libres. Ceux-ci se réveillent souvent sur des zones de coups de soleil importants ou sur des zones découvertes (visage, décolleté, mains…). Apprenez à savoir si vos grains de beauté sont à risque avec la méthode ABCDE préconisée par l’Institut National du Cancer :

 

 Méthode ABCDE pour surveiller grains de beauté

 Méthode ABCDE pour surveiller ses grains de beauté

 

L’exposition au soleil sans protection provoque aussi un vieillissement cutané prématuré : les UV brisent les chaînes d’ADN au niveau cellulaire : la peau produit moins d’élastine et de collagène, elle se relâche et les rides s’installent, accélérant ainsi le processus du vieillissement.

 

Conseil n°2 : exfolier après l’été pour aider la peau à désépaissir

Au soleil, l’épiderme s’épaissit. C’est un phénomène d’autoprotection : la couche cornée devient plus épaisse pour mieux stopper les UVA et UVB et les empêcher d’atteindre les cellules basales du derme. Celles-ci doivent absolument être protégées des rayons car c’est là qu’a lieu la reproduction cellulaire. Cet épaississement n’est pas facile à voir à l’œil nu, mais après plusieurs jours de soleil intense, le nombre de cornéocytes est presque doublé : on parle d’hyper-kératinisation. La nature est donc bien faite… à 2 choses près : 

  1. Cet épaississement rend la peau moins souple et peut causer des tiraillements. Il est capital de la nourrir, de l’hydrater et de boire plus d’eau qu’en hiver

  2. Au moment du désépaississement, les conséquences ne sont pas des plus joyeuses. En s’affinant la peau peut révéler des poussées d’acné.

Afin de limiter l’hyperkératinisation et les crises d’acné après une période d’exposition, il est donc important de l’exfolier en douceur à la sortie de l’été. Pendant l’été, attention à ne pas trop exfolier car la peau est quand même sensibilisée par l’exposition quasi-quotidienne. Privilégiez un peeling doux, sans grains ou avec des grains extra fins comme l'Exfoliant visage éclat à la poudre de riz chez Krème.

 

Conseil n°3 : nettoyer la peau avec soin 

Avec l’épaississement de la couche cornée, les pores s’obstruent plus facilement. Le sébum ne s’évacue pas facilement et s’accumule dans les pores, favorisant l’apparition de comédons et microkystes. Une crème solaire épaisse et non adaptée peut également boucher les pores.

Cerise sur le gâteau, l’excès de sueur lié à la chaleur favorise la prolifération de Propionibacterium acnes, bactérie responsable de l’acné.

Entre la sueur, l’excès de sébum, l’application de solaires parfois comédogènes et le maquillage éventuel, le nettoyage de peau est, plus que jamais, la clé de voûte de la routine.

Choisissez un nettoyant doux, non abrasif (gelée, baume, huile) enrichi d’actifs purifiants et ré-équilibrant. Au sein de la gamme Krème, la Gelée fraîche nettoyante est le nettoyant visage le plus adapté à la période estivale, grâce à la présence de probiotiques pour rééquilibrer la flore, de thym assainissant et de spiruline détoxifiante. Elle libère la peau des impuretés (sueur, crème solaire, maquillage) et laisse la peau pleine de confort après le rinçage.

Gelée fraîche nettoyante

Conseil n°4 : savoir reconnaître les pathologies de peau aggravées par le soleil

Certaines maladies de peau sont directement liées à l’exposition aux rayons du soleil, mais on sait parfois mal les reconnaître : 

L’herpès solaire

Il apparaît souvent au niveau des lèvres et ressemble à des boutons de fièvre. Il est déclenché par le soleil 

Le masque de grossesse (ou melasma)

Le masque de grossesse peut apparaître entre les 4ème et 6ème mois de grossesse sous la forme de taches pigmentaires marrons au niveau des pommettes, du front et de la lèvre supérieure, et le soleil peut aggraver la situation. 

La kératose actinique

La kératose actinique (ou solaire) est une lésion précancéreuse qui se manifeste par des petites plaques rouges et sèches qui desquament, parfois plus repérables au toucher qu’à la vue. Elle apparaît quand la peau a été trop endommagée par une exposition chronique aux UVA / UVB ou aux cabines UV (bronzage artificiel). Elle doit être prise au sérieux car c’est un marqueur de risque de cancer de la peau. 

La rosacée

La rosacée est une maladie inflammatoire qui se traduit par des plaques rouges, principalement au niveau des joues. Elle est exacerbée par l’exposition au soleil et la chaleur. Privilégiez une crème solaire minérale si vous faites de la rosacée car elle sera plus hypoallergénique. 

Le lupus

Le lupus se manifeste d’abord par des plaques rouges qui pèlent. Il est lié à un dérèglement du système immunitaire qui attaque les cellules de la peau. D’autres organes peuvent ensuite être touchés : rein, articulations, cœur... Cette maladie touche plutôt les femmes (9 cas sur 10), entre 15 et 45 ans. Le soleil est un vrai facteur déclenchant et le lupus empire sous les effets de l’exposition.

En revanche, le soleil apaise les poussées de psoriasis car il a un effet immunosuppresseur : il ralentit le renouvellement des cellules de la peau psoriasique. 90% des personnes souffrant de psoriasis voient ainsi l'état de santé de leur peau s'améliorer quand elles s'exposent au soleil

  

Conseil n°5 : hydrater et nourrir la peau tous les jours pour ralentir la désquamation

Au cours de vacances au soleil, même les peaux mixtes à grasses peuvent souffrir de sécheresse et de peau qui pèle, notamment sur le corps au niveau des jambes, c’est la fameuse « peau de croco ». Plus que jamais, la peau a besoin de retrouver son équilibrer en eau et en « huile », via des gestes hydratants (crème, sérum, lait après-soleil) et nutritifs (huiles). C'est aussi une manière de faire durer le bronzage au retour.

À noter pour les peaux acnéiques : une surexposition au soleil assèche l’épiderme, faisant réagir les glandes sébacées qui risquent alors de produire plus de sébum. Cette séborrhée accélère la formation d’imperfections cutanées.

 

À retenir

Pour profiter des rayons du soleil sans ses risques et éviter l’effet rebond de la rentrée où, notamment, les imperfections reviennent de plus belle, il est important de suivre certaines précautions ! Il faut avant tout choisir une protection solaire à fort SPF et non comédogène pour éviter les coups de soleil, limiter l’apparition des mélanomes, ralentir l’hyperpigmentation et le vieillissement cutané. Un nettoyage de peau tous les soirs est important pour libérer la peau des impuretés (crème solaire, sueur, chlore, sel), éviter que les pores s’encrassent et maintenir une peau en pleine santé. Une exfoliation douce, deux fois par semaine, aide la peau à se désépaissir à la rentrée.

 

 

 


Découvrez les soins Krème :

Pictogrammes Krème Pictogrammes Krème

Laissez un commentaire