Savons au lait de chèvre : 5 raisons de ne pas essayer

Savons au lait de chèvre : 5 raisons de ne pas essayer

Écrit par Juliette Lailler le

C’est la tendance du moment : le savon au lait de chèvre ou au lait d’ânesse. Alors qu’ils étaient déjà présents depuis des années sur les marchés ou dans des petites boutiques de producteurs, ils apparaissent désormais dans le catalogue de nombreuses grandes marques et sont souvent mis en avant par des influenceuses sur les réseaux sociaux à grand renfort de codes promos. Ils affichent des propriétés alléchantes pour la peau : stopper l’acné, éliminer l’eczéma et le psoriosis, lutter contre le vieillissement… Voici les 5 raisons pour lesquelles on ne croit pas à ces produits et vous les déconseillons, surtout si vous avez une peau exigeante. 

 

Raison #1 : comme tout savon, les savons au lait de chèvre sont asséchants, surtout pour le visage

Soyons clairs là-dessus, les savons ne respectent pas le pH des peaux fragiles, même quand ils sont surgras, même quand ils sont saponifiés à froid, et même quand ils sont enrichis en lait de chèvre. Le pH naturel de la peau est environ à 5,5. Celui d’un savon est beaucoup plus élevé, environ à 10. Un savon surgras a un pH un peu moins élevé, environ à 8, ce qui reste encore trop alcalin pour prendre soin de la peau.

Echelle de ph - Savons

 

Avec leur pH trop élevé, les savons assèchent la peau et la poussent à produire beaucoup de sébum pour surcompenser cette dénutrition forcée. C’est vrai pour un produit qui s’utilise pour le corps, mais encore plus vrai pour un produit visage. C’est justement l’effet inverse des vertus qu’on recherche avec un tel produit quand on a une peau à imperfections, et certainement la raison pour laquelle de très nombreux avis sur les savons au lait de chèvre parlent d’apparition de boutons dès les premiers jours d’utilisation. On lit d’ailleurs dans les réponses des marques et des influenceuses que cela sera lié à un temps d’adaptation nécessaire au savon à la peau, le temps que la peau se purifie, ce qui est faux.

 

Raison #2 : les savons au lait de chèvre soutiennent une industrie laitière intensive

Mis à part les quelques savons artisanaux au lait de chèvre pour lesquelles vous pourrez avoir des garanties sur l’origine, la traçabilité sera beaucoup plus compliquée sur ceux de marques plus installées. En optant pour des savons enrichis en laits d’origine animale (chèvre, ânesse, jument), on risque donc d’alimenter des filières laitières intensives dont on ne connaît pas les pratiques, ni l’origine. Car la cosmétique n’oblige pas, pour l’instant, à indiquer le pays d’origine des animaux dont on extrait le lait.

Au-delà de l’alimentaire, a-t-on vraiment besoin de se tourner vers le lait animal pour concevoir des produits de beauté, alors même que le monde végétal regorge d’actifs aux propriétés pour la peau ? Un débat à poursuivre en commentaires !

Parmi les savons produits avec des laits d’origine animale les plus connus :

  • Le savon au lait de chèvre

  • Le savon au lait d’ânesse

  • Le savon au lait de jument

  • Le savon au lait de brebis

  

Raison #3 : l’ingrédient principal n’est pas le lait de chèvre, mais souvent l’huile de coco comédogène

Lorsqu’on achète un « savon au lait de chèvre », on peut imaginer que le lait de chèvre est l’ingrédient numéro 1. Ce n’est pas le cas, car pour obtenir un savon, il faut faire réagir de la soude avec un corps gras : c’est ce qu’on appelle la saponification.

Pour la plupart des leaders du marché des savons au lait de chèvre, cette huile est de l’huile de coco. L’huile de coco est prisée car très abordable, mais c’est l’une des huiles végétales les plus comédogènes (indice de comédogénicité à 4/5), c’est-à-dire qu’elle a tendance à obstruer les pores et former des points noirs.

 

Raison #4 : ils sont chargés d’huiles essentielles pour masquer l’odeur du lait de chèvre

Pour contrebalancer l’odeur de la « base » au lait de chèvre, les savons au lait de chèvre sont souvent enrichis d’huiles essentielles. Or les huiles essentielles sont fortement allergènes et ne conviennent pas aux peaux les plus fragiles, notamment celles qui font de l’eczéma ou du psoriasis. Elles sont aussi, pour la plupart, contre-indiquées pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 7 ans. Des précautions qu’on retrouve d’ailleurs très peu sur les sites des marques qui commercialisent les savons au lait de chèvre enrichi d’huiles essentielles.

Analysons par exemple la liste d’ingrédients d’un leader des savons au lait de chèvre : " Cocos Nucifera (Cocos) Oil, Butyrospermum Parkii (Shea) Butter, Glycerin, Caprae Lac (Goat Milk), Sodium Hydroxide, Pelargonium Graveolens (Geranium) Oil, Lavandula Angustifolia (Lavender) Oil, Melaleuca Alternifolia Leaf (Tea Tree) Oil, Salvia Officinalis (Sage) Oil."

Elevage de chèvre - Savons

Outre l’huile de coco en première position, on retrouve 3 huiles essentielles (géranium, lavande, tea tree et sauge), non adaptées aux peaux qui font de l’acné, des imperfections, ou aux peaux sensibles car elles peuvent provoquer des réactions allergiques. Attention, cette remarque ne concerne pas tous les produits au lait de chèvre. Référez-vous à la liste d’ingrédients pour y voir plus clair sur la qualité de la composition du produit !

 

Raison #5 : des risques bactériologiques existent

Savons lait de chèvre risques

Le lait de chèvre est une matière première qui peut très rapidement se contaminer. En fonction du sérieux des usines de fabrication et de l’hygiène adoptée sur les lignes de production, le risque d’une contamination bactériologique du savon peut varier. Nous avons déjà eu vent de produits retirés in extremis des étagères ces derniers mois.

Alors, on propose quoi ?

Mettre en garde, c’est bien, mais proposer des solutions, c’est mieux ! Chez Krème, nous ne proposons pas de savons, mais des « savons sans savon » ou bases lavantes, au pH neutre. Comme tous nos soins, ils sont 100% naturels, certifiés BIO et végans.

La Crème Nettoyante solide bio pour le visage, et le Pain lavant bio pour le corps sont tous les deux enrichis en probiotiques pour ré-équilibrer les peaux malmenées (acné, eczéma, psoriasis, atopie), mais aussi en huiles végétales nobles et non comédogènes pour apporter confort et souplesse à la peau, même après le rinçage. Leur composition exemplaire, avec un pH proche de celui de la peau, fait d’eux des options naturelles et bio adaptées à tout type de peau.

Nos 2 savons sans savon bio :


POUR LE VISAGE, SI VOUS AVEZ UNE PEAU EXIGEANTE (ROUGEURS, ACNÉ, ECZÉMA...) :

La Crème Nettoyante Solide bio, sans savon, enrichie en probiotiques, en châtaigne nourrissante pour nettoyer et démaquiller le visage en douceur. Elle ne mousse pas car elle ne contient pas de tensioactif pour respecter la peau. Pour l’appliquer, il suffit de la mouiller puis de la frotter directement sur un visage mouillé : elle dépose alors une petite crème nettoyante sur le visage qu’on vient masser avec les doigts !

 

Nettoyant visage solide aux probiotiques

 

POUR LE CORPS, SI VOUS AVEZ LA PEAU SENSIBLE QUI A TENDANCE À TIRAILLER :  Le Pain Lavant corps bio, sans savon, enrichi en probiotiques. Il contient également 6% d’huiles végétales pour laisser la peau douce après la douche !

Pain lavant pour le corps

  Vous avez un avis sur les savons ou les soins au lait de chèvre ou d’ânesse ? Vous avez déjà testé ces savons et vu des bienfaits ? Vous êtes plutôt satisfaite, ou plutôt déçue ? Donnez-nous votre avis un peu plus bas 👇 !   

Découvrez les soins Krème :

Pictogrammes Krème Pictogrammes Krème

8 commentaires


  • Marine

    On se fait matraquer par la marque Pin Up secret sur Instagram et leur savon au lait de chèvre, mais ceux qui ont testés autour de mois ont eu la peau irritée et aucune amélioration de l’acné. Article intéressant. Pour ma part j’utilise des huiles de douche et des pains dermatologiques vendus en pharmacie, c’est plux doux pour ma peau que les savons classiques


  • Nicolas B

    Je ne suis pas végan, mais je trouve ça réellement absurde d’utiliser du lait de chèvre pour se laver le corps. Je ne comprends pas les commentaires postés ici qui défendent ce genre de pratiques. En plus, sachez que si vous faisiez de l’eczéma, vous comprendriez l’intérêt des bases lavantes sans savon car les savons irritent la peau de ceux qui font de l’eczéma ! Je n’ai jamais testé Krème mais pourquoi pas un jour.


  • Le Saponier

    Bonjour,
    Pourquoi dénigrer des produits pour placer les vôtres ? Je suis sûr que certains de vos clients ne sont pas contents de vos produits.
    Quelles-sont les origines de vos bases lavantes ? Vous parlez de pH neutre… Neutre à pH7 (neutralité chimique) ou pH4 (celui de la peau).
    Franchement, marketing et argumentaires à 2 balles.
    Bonne journée et bonnes ventes.


  • Jérémy LE GOFF

    Vous dites en résumé que votre produit est mieux que le savon même les artisanaux saponifiés à froid …bien sûr sans source sans mise en avant d’études….
    Bon puisque qu’il faut éduquer le consommateur, voici un premier article facile d’accès : https://www.femmeactuelle.fr/deco/maison-pratique/saponification-froid-atours-dangers-52013 et un second tenez https://www.marieclaire.fr/,comment-choisir-mon-savon-quand-j-ai-la-peau-sensible,738792.asp
    Deux grands magazines qui vantent la Saponification à froid.

    Il existent aussi d’autres études scientifiques qui disent le contraire. Peut-être que votre crème lavante est bien, mais le fait de mettre en avant votre produit en dénigrant celui de vos concurrents sans sources valables est fortement dommageable pour votre image et sérieux. Bon courage pour votre projet.


  • Charlie

    Il serait intéressant que vous soyez plus juste dans vos propos. Vouloir argumenter pour vendre vos produits, c’est bien, mais vous pouvez le faire sans critiquer les autres. D’autant que vous montrez juste votre méconnaissance du sujet.


Laissez un commentaire