Comment choisir une crème solaire qui respecte les océans ?

Comment choisir une crème solaire qui respecte les océans ?

Article précédent Article suivant

Alors que des régions comme Hawaï interdisent les crèmes solaires et que des zones sans crème solaire voient le jour au Mexique, en Australie ou encore aux Caraïbes, les marques de cosmétiques solaires s'intéressent de plus en plus à la Blue Beauty, cette approche globale qui s'engage dans la protection des océans. Du packaging éco-conçu à la formulation plus naturelle et biodégradable, les protections solaires sont de plus en plus respectueuses de la flore et de la faune marine. Mais comment bien choisir sa crème solaire sans tomber dans le greenwashing (ou plutôt le bluewashing) ? Décryptage dans notre article.

Qu’est-ce que la Blue Beauty ?

La Blue Beauty consiste à créer et développer des cosmétiques avec une formule respectueuse des océans et de l'environnement, de leur conception à leur mise en vente. Elle s'applique à tous les types de cosmétiques, qu'il s'agisse de nos protections solaires, mais aussi des soins capillaires, des soins visage et des autres produits d'hygiène et de beauté.

L'impact de la cosmétique sur la pollution marine

Un soin cosmétique représente en effet plusieurs sources de pollution pour l'environnement marin : son packaging, qui se retrouve parfois jeté dans la nature, et sa formulation, tant bien dans la production de cette dernière que son utilisation par les consommateurs.

 

Pour rendre les cosmétiques plus alléchants et toujours moins coûteux, certains industriels ne se privent pas d'y ajouter des produits issus de la pétrochimie, des microbilles et des microplastiques, malgré les différentes évolutions de la norme française et de la norme européenne sur le sujet1. Ces composants synthétiques contaminent les fonds marins et participent au phénomène de blanchissement des coraux, qui sont alors fragilisés et plus vulnérables aux maladies.

La protection des coraux : un enjeu primordial

Les récifs coralliens sont particulièrement impactés par cette pollution et les activités humaines car la croissance des coraux est lente, de quelques millimètres à une vingtaine de centimètres par an. Selon une étude du WWF sur les coraux, 25% des récifs ont déjà subi des dégâts irréversibles et deux tiers des coraux seraient en danger.

 

Plus qu'une simple merveille de la nature, les coraux sont un réservoir pour la biodiversité marine et agissent comme une barrière naturelle qui protège le littoral - et ses habitants - des catastrophes naturelles et des conséquences du réchauffement climatique. Le blanchissement des coraux a des conséquences pour la vie marine et la vie humaine.

 

Conscients de ces enjeux, les acteurs de la cosmétique sont de plus en plus nombreux à adhérer à la Blue Beauty, en proposant des cosmétiques sans produits synthétiques et biodégradables avec une meilleure gestion des emballages et un circuit de distribution le plus neutre en carbone possible.

Une crème solaire doit-elle être biodégradable pour assurer la protection des océans ?

Que veut dire “biodégradable” en cosmétique ?

Une formule biodégradable possède une forte capacité à se décomposer grâce à des organismes vivants (champignons, levures, bactéries…), que ce soit dans le sol ou dans l'eau. Quand un produit cosmétique est 100% biodégradable, cela signifie que l'intégralité de ses ingrédients est mangée par des bactéries.

 

Pour évaluer la biodégradabilité d'une formule, plusieurs paramètres sont à prendre en compte, comme le taux d'oxygène, l'émission de dioxyde de carbone, la production de biomasse produite et la disparition de la matière. S'ils sont relativement simples à étudier séparément, ils sont malheureusement assez complexes à mesurer ensemble.

Comment la notion de biodégradabilité est-elle encadrée par la législation française et européenne ? Aujourd'hui, une marque peut afficher la mention “facilement biodégradable” lorsque son produit est dégradé naturellement à plus de 70% en 28 jours. C'est la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui est chargée de contrôler les allégations sur les étiquettes.

 

Pour les soins solaires, un second test est effectué en eau de mer. Si le taux de biodégradabilité minimal est également de 70% pour avoir la mention biodégradable, leur durée de décomposition est plus longue (60 jours), car les bactéries sont moins présentes dans les mers et océans.

Biodégradabilité et protection des océans : le duo gagnant

Savez-vous qu'après 20 minutes de baignade, 25% de votre protection solaire est déjà diluée dans l'eau ? Cela représente tout de même près de 25 000 tonnes de composants issus des protections solaires déversés dans les rivières, lacs, mers et océans chaque année. Et ces composants ont parfois des effets néfastes sur les organismes vivants (végétaux, poissons...) des fonds marins, détruisant partiellement ou totalement leur écosystème.

 

Bien sûr, il est essentiel de protéger votre peau des rayons UV et bannir la crème solaire de votre trousse de beauté n'est pas la solution. Néanmoins, votre protection solaire peut représenter un danger pour les espèces marines, d'où l'importance de privilégier une crème solaire biodégradable respectueuse des océans et des coraux, ou à minima une crème solaire formulée avec des ingrédients naturels. De plus, de nombreux pays ont d'ores et déjà pris des mesures pour préserver les coraux et les fonds marins. Une crème solaire biodégradable pour le Mexique est ainsi indispensable si vous voulez profiter de certains parcs naturels, des cénotes ou encore de la Riviera Maya.

Une crème solaire naturelle est-elle forcément biodégradable ?

S'il est monnaie courante d'associer biodégradabilité et naturalité, nous avons le regret de vous dire que non, une protection solaire naturelle n'est pas automatiquement biodégradable. Toutefois, elle a beaucoup plus de chances de l'être ! Et elle sera toujours plus bénéfique pour votre peau, tout en vous protégeant aussi bien des coups de soleil qu'une protection solaire classique.

 

Pourquoi une crème solaire visage et/ou corps respectueuse de l'environnement n'est-elle pas forcément biodégradable ? Par définition, une crème solaire naturelle est formulée avec un minimum d'ingrédients d'origine naturelle, notamment des filtres minéraux (oxyde de zinc et/ou dioxyde de titane) qui réfléchissent les rayons ultraviolets, contrairement aux filtres chimiques (ou filtres organiques) qui absorbent les UV.

 

Mais il se peut que certains produits solaires écologiques n'aient pas un taux de biodégradabilité optimal, du fait que certains ingrédients naturels ne se dégradent pas ou peu dans la nature. Par exemple, les substances minérales, comme les filtres minéraux, ne sont pas biodégradables. Cela est-il forcément moins bien pour les océans ? Le fait de choisir une crème solaire écologique contribue sans aucun doute à préserver l'écosystème marin, puisqu'elle ne contient pas (ou très peu) d'ingrédients toxiques sur les organismes vivants. Alors, quels sont les ingrédients néfastes pour la nature ? Parmi eux, on retrouve en tête de liste l'oxybenzone et l'octocrylène, des filtres solaires à foncièrement éviter, mais aussi le 4-methylbenzylidene, le BHA (butylhydroxyanisol) et certains parabens, dont les effets néfastes sont amplifiés par le soleil.

"Choisir une crème solaire avec une formule biodégradable contribue à préserver l'écosystème marin."

Comment reconnaître une crème solaire respectueuse des océans ?

Résumons les choses : une crème solaire écologique est toujours plus bénéfique aux océans et davantage “coraux friendly” qu'une crème solaire classique car sa formulation est plus respectueuse de l'environnement et vous protège tout autant du risque d’un coup de soleil. Pourtant, c'est la notion de biodégradabilité qui est la plus essentielle pour faire son choix parmi les nombreuses crèmes solaires existantes.

 

Nous l'avons vu plus haut, pour qu'une protection solaire soit mentionnée “biodégradable”, il faut que sa formule ait un taux de biodégradabilité supérieur ou égal à 70%. Malheureusement, peu de marques font un véritable test de biodégradabilité ; il est donc très difficile de déterminer si une crème solaire est biodégradable ou non, surtout qu'il n'existe aucun logo réglementé et officiel à ce sujet.

 

Mais le sujet a pris tellement d'ampleur depuis quelques années que les marques de cosmétiques font de plus en plus de recherches pour limiter leur impact sur l'écosystème aquatique et améliorer leurs formulations. Certaines composent désormais leurs produits avec des formules parfois entièrement naturelles, enrichies en huiles et actifs d'origine végétale et filtres solaires 100% minéraux et plus résistantes à l'eau.

 

Veillez toutefois à bien faire attention au bluewashing. Une marque reversant une partie de ses bénéfices à des associations peut très bien avoir une crème solaire non biodégradable ou non éco-responsable. De même, certains logos apposés sur les packagings sont créés par les marques pour rassurer mais n'ont rien d'officiel. On les retrouve sous les dénominations "water-friendly", "ocean respect", "coral friendly", "ocean protect", etc.

 

Notre conseil pour ne pas tomber dans le piège du bluewashing : ne pas hésiter à demander aux marques si elles ont fait le test de biodégradabilité et voir si elles vont plus loin dans la démarche éco-responsable (tests d'éco-toxicité, packaging en carton ou en plastique recyclé, made in France ou le circuit court pour avoir un impact carbone le plus neutre possible...).

Soins visage sensible bio

Décodez votre peau !

Démarrez votre diagnostic en ligne pour mieux décoder votre peau. Et découvrez votre prescription personnalisée.

Quelles crèmes solaires éco-responsables choisir pour protéger sa peau et les océans ?

Le Stick Solaire Invisible SPF 50+

Comme tous nos soins solaires, le Stick Solaire Invisible est enrichi d’un complexe de 3 filtres organiques multi-brevetés qui contribuent à la protection des océans… et à celle de votre peau ! Au cœur de sa formule, du bisabolol BIO antioxydant, de la gelée de Pomelo qui donne du confort et des probiotiques qui rééquilibrent la flore cutanée. Simple et pratique à utiliser, vous pouvez l’emporter partout et en réappliquer à tout moment sur vos zones sensibles et exposées, comme les cicatrices ou les grains de beauté. Elle convient d'ailleurs à tous les types de peaux, y compris les peaux sensibles et la peau des enfants (à partir de 3 ans).

Le Fluide Solaire Anti-Taches SPF 50

Préserver son capital soleil tout en luttant contre les taches brunes ? C'est possible avec notre Fluide Solaire Anti-Taches ! Avec ses 3 filtres organiques multi-brevetés (l'Octyl Triazone, le Bemotrizinol et le DHHB), vous pouvez profiter pleinement du soleil tout en protégeant votre peau et les océans. Enrichie en Lightskin®, actif anti-taches breveté, notre crème solaire visage régule l'hyperpigmentation (dont les taches solaires) et unifie le teint, pour un éclat rosé et une peau sublimée. Son SPF 50 vous offre également une bonne protection contre les rayons UVA et UVB et leurs effets néfastes sur la peau, ce qui en fait une alliée incontournable du quotidien.

 

Son petit plus : tout comme notre stick solaire, elle a été testée sur peau grasse pour vous garantir une crème solaire non comédogène (c’est-à-dire qui ne bouche pas les pores du visage).

Ce qu'il faut retenir pour choisir une crème solaire biodégradable respectueuse de l'environnement marin, c'est avant tout de regarder sa composition. Privilégiez les formulations avec un maximum d'ingrédients d'origine naturelle (en nom latin), voire issus de l'agriculture biologique, et limitez les filtres chimiques au maximum. Les logos apposés sur les packagings peuvent aider à vous y retrouver mais prudence, car il faut qu'il y ait un vrai engagement et pas seulement avoir affaire à du bluewashing. Et pour adopter une routine cosmétique toujours plus éco-responsable, privilégiez également l'après-soleil bio pour apaiser les coups de soleil et échauffements suite à une exposition solaire.

Nos soins solaires qui protègent les océans

Source

1 Notre environnement. « Certains produits contenant des microplastiques interdits à la vente ». notre-environnement, 22 avril 2024. http://www.notre-environnement.gouv.fr/actualites/breves/article/certains-produits-contenant-des-microplastiques-interdits-a-la-vente.

La marque :
Image la marque

Notre mission : Rééquilibrer naturellement votre peau. Pour cela, nous formulons des soins bio, aussi sûrs que sains.

Sur le même sujet

LIVRAISON 72H OFFERTE

Dès 49€ d'achat en France

Soins visage sensible bio

-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE

Rejoignez la newsletter Krème : conseils, actus, offres !